• 1885

    1885

     La Loi promulguée au Journal Officiel le 30.01.1885, concrétise la réunion de CALAIS cl de SAINT—PIERRE. CALAIS comptait alors 15.000 habitants - SAINT-PIERRE 35.000.

     Une formidable mutation pendant le XIXème siècle avait transformé le paysage de SAINT—PIERRE, après l’installation des métiers à tulle en 1816 par trois anglais : CLARK, WEBSTER, BONNINGTON.

     SAINT-PIERRE ne comptait que 2675 habitants en 1802.

     La poussée démographique va correspondre à une socialisation des deux villes, car soixante pour cent de la population étaient constitués d’ouvriers.

    A partir ,de 1877, on note une transformation politique des deux villes, qui jusqu’alors étaient plutôt conservatrices.

     SAINT—PIERRE élit comme Maire, VAN GRUTTEN, fonctionnaire, franc maçon, anti—clérical acharné.

     A CALAIS, MUSSEL doit démissionner sur un vote de laïcisation. Une grave crise municipale s’en suit, car aucun candidat ne se présente à la magistrature.

     Finalement, DARNEL présente un embryon de liste qui sera élu.

     Alors les deux municipalités sont républicaines et favorables à l’enseignement publique.

     Les premières élections municipales, après la fusion des deux villes sont favorables à SAINT-PIERRE.

    VAN GRUTTEN est élu.

     Ses premières décisions seront d’établir la Maison Commune Place Crèvecœur, où elle restera quarante ans, et d’interdire les processions.

    « 1888 Au début »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :