• Un projet de tunnel sous la Manche avorté en 1975

    SANGATTE. Des travaux préliminaires au creusement d'un premier tunnel sous la Manche débutaient en 1876. Du côté français, un forage descendait jusqu’à 129 mètres dont il restait trace: la margelle du puits au bord de la falaise (photo ci-dessous). C’est à partir de ce forage que débutait en 1972 un projet de tunnel ferroviaire. en accord avec les gouvernements britanniques et français, avec une fin des travaux annoncée pour 1980. Au bas de la côte de Latham, pendant trois années, les entreprises travaillaient à creuser des galeries à partir du forage effectué en 1 8 76.                                           

    En 1975. les travaux étaient interrompus. En pleine crise pétrolière. le gouvernement Wilson renonçait au projet. Les galeries étaient envahies par les eaux. Il faudra attendre 1987 et la signature du traité franco-britannique entre François Mitterrand et Margaret Thatcher pour que le tunnel devienne une réalité en 1 993. J.-P. P. (CLP)

    Un projet de tunnel sous la Manche avorté en 1975

    Pin It

    votre commentaire
  • En 1970, Raphael Degroote créait un zoo dans sa ferme

    COULOGNE. Sur un terrain appartenant à ses parents, Raoul Degroote créait en 1 9 70 une ferme normande dotée d'un café, d’un restaurant et agrémentée d’un zoo. Les animaux présentés étaient nombreux, des flamants roses au bison en passant par un ours, des singes, des chacals ou des chamois. Le zoo fermait en 1978. Raoul Degroote poursuivait alors une activité touristique en créant dans sa ferme de nombreux événements. La ferme normande accueillait les mariages et autres repas festifs dans sa salle de réception.

    C'était aussi le lieu de rendez-vous et d’expositions d’associations comme le Club des arts et miniatures et l‘incontournable bourse aux échanges des collectionneurs en hiver. Raoul Degroote, l'homme aux célèbres rouflaquettes, disparaissait en décembre 2014 et, avec lui, sa ferme, ce lieu convivial qui devrait accueillir sur ses 5 930 m2 un projet immobilier porté par la municipalité. J.-P. P. (CLP)

    En 1970, Raphael Degroote créait un zoo dans sa ferme

     

    Pin It

    votre commentaire
  • A la libération, Calais perdait sa garnison

    CALAIS. À la Libération, l’autorité militaire tirait un trait sur Calais ville de garnison et lui abandonnait ses terrains dont la citadelle. Le 25 mai 1940, l'artillerie lourde de l'armée allemande avait concentré ses tirs sur ce foyer de résistance où s’étaient retranchées les troupes alliées. La caserne Vauban s’effondrait a plusieurs endroits. Ci—dessous en août 1940. les prisonniers anglais déblayaient les ruines.

     Les élèves caporaux adjudants étaient ici photographiés en 1921. Leur nombre donnait une preuve de la densité des soldats casernés. plus de 700 après la Première Guerre mondiale. La citadelle était un village dans la ville avec ses soldats qu'il fallait nourrir. ainsi que les nombreux chevaux. Les fermiers des alentours et les commerçants étaient nombreux à assurer le ravitaillement qui se faisait par la porte de Boulogne, grosse perte économique pour eux.  J.—P. P. (CLP)

    A la libération, Calais perdait sa garnison

    Pin It

    votre commentaire
  • Une ligne de tramway Calais-Guines jusqu'en 1940

    GUINES. Il existait depuis 1881. Le train de Guines de la ligne Anvin—Calais a circulé jusqu'en 1955. Il avait été précédé en 1879 par une ligne de  tramways hippomobiles. Certes, il ne fallait pas être pressé mais ces tramways avaient leur charme. Pour preuve cette voiture à impériale stationnée place de Guines.

     En 1908. les lignes hippomobiles ont été remplacées à Calais par des tramways électriques. Ceux-ci ralliaient Guînes en 1910, dans un premier temps au Batelage, puis le 27 mars sur la place de la Mairie. Il avait fallu contourner le refus de la Compagnie du Nord, quant au franchissement des voies ferrées aux Fontinettes, vaincre les craintes de la Compagnie des Eaux inquiète du risque de rupture des canalisations suite aux trépidations causées par les motrices.

    Narcisse Boulanger, le maire. organisait une grande fête le 1er mai pour célébrer l'événement.              J.—P. P. (CLP)

    Une ligne de tramway Calais-Guines jusqu'en 1940

    Pin It

    votre commentaire