• Le cross de la jeunesse, une épreuve mythique

    CALAIS. M. Petipas, délégué de la jeunesse et des sports. et M. Derette, professeur d’éducation physique et sportive, lançaient en 1955 un cross qui empruntait les boulevards de la ville. Leur but était de montrer que la jeunesse était capable de se mobiliser pour le sport. Le cross se déroulait un dimanche matin de février et s’adressait alors aux scolaires des collèges et des lycées, avec un départ avenue Wilson (ici dans les années 1970). Baptisée Cross de la jeunesse, l’épreuve connaissait d’entrée un gros succès. Pour l‘anecdote, les jeunes participants, qui se mettaient en tenue dans les classes du collège Jean—Jaurès, recevaient à l’arrivée une canette de Coca-Cola®, une boisson qu’ils découvraient et qui à l’époque n’était pas du goût de tous.

    Depuis 2013. l’épreuve s’est délocalisée en mai, en semaine, digue Gaston—Berthe avec la participation des élèves du primaire. J.-P. P. (CLP)

    Le cross de la jeunesse, une épreuve mythique

    Pin It

    votre commentaire
  • Lorsque les dunes se formaient sur la digue Gaston-Berthe

    CALAIS. Avant-guerre, les chalets à demeure sur le sable limitaient l’envol du sable. La destruction des chalets durant la guerre entraînait le comblement du fossé des Courtines.

     

    Le niveau de sable sur la plage avait baissé de près de deux mètres. La digue Gaston-Berthe remplacera le fossé en 1952. La circulation y était difficile dès que des tempêtes sévissaient. Les automobilistes devaient souvent jouer de la pelle pour dégager leur véhicule. Les chalets absents l'hiver ne stoppaient pas le sable qui, bloqué ci-dessus par les chalets commerciaux de la digue, formait des dunes sur la chaussée. Le maintien des chalets sur le sable à partir de 1965 permettait l'engraissement de la plage. Un peu trop au goût des propriétaires, dont les chalets cintraient sous le poids du sable (ci—dessous en 1987). Personne n’avait songé alors à placer des échalas pour couper l'envol du sable. J.—P. P. (CLP)

    Lorsque les dunes se formaient sur la digue Gaston-Berthe

    Pin It

    votre commentaire
  • Le phare allumé la première fois le 15 octobre 1848

    CALAIS… La construction du phare débutait en septembre 1845: une tour octogonale de 51 mètres. Le 15 octobre 1848, il était allumé pour la première fois. La Tour du Guet avait fait fonction de phare jusque là. Le 15 octobre, cela fera 170 ans que les rayons du phare servent de point de repère aux navires, ce qui l'en fait un des plus vieux monuments calaisiens. Il a traversé les deux guerres sans trop de dommages. Il a été rarement éteint.

    Cela a été le cas durant la Seconde Guerre mondiale. Son couronnement avait été frappé par un obus comme on le voit sur la photo ci-dessous dans un quartier où il ne restait que ruines et où les Allemands avaient placés les charges de dynamites avant de se replier. Ils avaient aussi pillé tout l'équipement. De 1944 à 1948. des feux provisoires y étaient établis. En 1949. une nouvelle lanterne était mise en place. J.-P. P. (CLP)

    Le phare allumé la première fois le 15 octobre 1848

    Pin It

    votre commentaire
  • La modeste capitainerie hexagonale inaugurée en 1861

    CALAIS. La nouvelle capitainerie faisait face au chenal photographié

    ici au début du XX“ siècle. Elle avait été inaugurée le 1er septembre 1861,

    un bâtiment hexagonal surmonté d’un belvédère entouré d’une balustrade. Il remplaçait l’ancienne capitainerie, une modeste construction adossée à la muraille du Courgain. La nouvelle jetée Ouest n'avait pas encore été construite. voici l'ancienne dans le prolongement du chemin Risban. A gauche, cet autre bâtiment hexagonal était l’abri des éclusiers situé sur le quai de la Baleine. Le 15 août 1930 était inaugurée une nouvelle capitainerie que l’on voit sur ce cliché de Paul Villy daté de 1932. Au premier plan se trouvait encore la colonne Louis XVIII avec, à l’arrière, l‘ancienne capitainerie qui coexistera un temps avec la nouvelle. Ce bâtiment de 22 mètres de haut conçu par l'architecte Roger Poyé a été rasé en 1984. J.-P. P. (CLP)

    La modeste capitainerie hexagonale inaugurée en 1861

    Pin It

    votre commentaire
  • De 1948 à 1965, les chalets étaient déplacés l'hiver

    CALAIS. Avant—guerre, les chalets installés sur la plage l’étaient à demeure. Ceux face à la mer étaient montés sur pilotis, ce qui leur évitait d’être emportés lors des grandes marées. En 1947, la Ville a décidé que les nouveaux chalets devaient quitter la plage pendant l'hiver, excepté ceux installés sur la digue. Les chalets étaient tirés sur des plateaux par des chevaux et transportés sur les dunes derrière le mini-golf. Ci-dessus,-cette photo prise du phare les montre. Elle est antérieure à 1962, date à laquelle a été créé le camping. Ce système artisanal demandait beaucoup de temps.

    Durant l'hiver 1964-1965. les dunes ont été rasées. Ci-dessous, en mai 1965. les chalets ont été entreposés un peu partout dans les espaces encore libres. Leur stockage devenant un casse—tête, la solution la plus simple était de les laisser en place, ce qui fut fait à la fin de l'été 1965.

     

    J.-P. P. (CLP)

    De 1948 à 1965, les chalets étaient déplacés l'hiver

    Pin It

    votre commentaire
  • CALAIS. Bombardée par erreur en septembre 1 944. l'église Notre-Dame attendra de longues années sa restauration. Quelques travaux de maçonnerie, de charpente et de couverture avaient été effectués. Le chœur avait été doté d'une couverture provisoire en 1956. Les travaux décisifs pour la reconstruction débutaient en 1963 sous l'égide du ministère des Affaires culturelles. section travaux des monuments historiques. Les entreprises étaient à l'œuvre côté rue Notre-Dame ici en 1961. Le transept et la porte Saint—Pierre étaient totalement effondrés. Un des piliers de la porte avait été reconstruit, le second était en cours de rénovation. Suivra la reconstruction du clocher qui était terminée en 1973. L'église Notre-Dame retrouvait sa silhouette d‘avant les bombardements, celle que l’on voit ci-dessous sur cette gravure tirée d'un ouvrage de Nodier et Taylor du XIXe siècle. J.-P. P. (CLP)

    Pin It

    votre commentaire
  • La citerne de l'église Notre-Dame construite en 1691

    CALAIS. Si la construction de l'église Notre-Dame date du XIIIe siécle. celle de la Citerne date du XVIIe siécle. Cet ouvrage militaire Vauban avait été commandé au lieutenant général le Laubunie par Louis XIV en 1691. La rivierc de Guines traversait alors la ville pour se jeter dans le port, longeant l'église et la citerne. Elle était comblée en 1702. Les deux portes latérales de la nef, inutiles, étaient murées et une entrée principale percée dans la façade ouest.

    La citerne permettait de récupérer les eaux de pluie qui ruisselaient de la toiture de l'église. Sa capacité de 1800 m3 aurait pu permettre a 3000 hommes de troupe de tenir un siege de huit mois. Acquise par la ville en 1926 dans le but d'étre détruite. la citerne était sauvée par des Calaisiens soucieux de préserver ce patrimoine.

    La voici ci-dessous en 1945. épargnée par les bombardements alliés de 1944.

     J.-P. P. (CLP)

    La citerne de l'église Notre-Dame construite en 1691

    Pin It

    votre commentaire