• 22 octobre 1974

    LA CATASTROPHE DU "CAP DE LA HAGUE"

     Deux corps ont été retrouvés, dimanche, à Ostende et à Loon-Plage

     Il reste cinq disparus. Le travail se poursuit sur l’épave

     

    Une fois de plus le mauvais temps a empêché, en partie, aux plongeurs de poursuivre leur tâche dans la recherche des corps qui pourraient encore se trouver à bord de la drague « Cap de la Hague ». C‘est ainsi que dimanche le petit navire atelier « Dolfun » dut rester au port. Par contre, la mer a rejeté  deux nouveaux corps : l‘un sur la plage d'Ostende, le chef drague Jules Vérove, l‘autre au « Clipon », à LoonPlage, celui de M. André Bocquelet, officier mécanicien, tous deux de Grand-Fort-Philippe.

    En effet. Dimanche, deux Corps furent retrouvés. Il était 11 h 30 environ lorsque, sur une petite plage près d'Ostende, un pêcheur découvraît sur le sable un corps que la mer venait de rejeter. La police belge, s‘apercevant qu'il devait s’agir d'un marin, alertait imédiatement le PC. de la Capitainerie du port de Calais.

    A Ostende, le corps de M. Jules Vérove

     

    Le commandant Lesouef, du “Cap de la Hague” et M. Wadoux, officier principal des Affaires maritimes de Dunkerque, se rendaient à la morgue d'Ostende et pouvaient  identifier le corps comme étant celui de M. Jules Vérove, chef dragueur, né le 18 mai 1925, à Dunkerque, et demeurant 46. rue des Fusillés Marins à Grand-Fort-Philippe. C'est en 1965 que M. Vérove débuta son service de dragage à Dunkerque comme second capitaine. Cinq ans plus tard, il embarquait comme chef dragueur, d'abord sur le “Cap d'Antifer”, puis sur le “Cap Frehel” qui devait participer aux chantiers de Fos. C’est le 17 avril dernier qu'il fut affecté à l‘équipage du “Cap de la HaGue”.

    22 octobre 1974

    Mr Jules Vérove

    Embarqué depuis trois semaines M. André Bocquelet

     

     Le second corps fut découvert à 13 h 30 au lieu dit “Le Clipon”, à Loon-Plage, là aussi sur le sable. Il s‘agissait de l‘officier mécanicien André Boquelet, né le 30 juillet 1946 à Grand—Fort-Philippe, commune où il habitait toujours au 4 de la rue Francis Leprêtre. Célibataire M. Bocquelet débuta à la pêche sur des chalutiers de Grand—Fort—Philippe en 1964. notamment sur le “Paladin”.

     En 1967. il entrait au “Commerce” comme lieutenant sur le pînardîer “Dahra” puis servit sur plusieurs long-courriers des Messageries Maritimes, en 1971-72. Le 19 décembre, il passa à l'Union Maritime de Dragage comme officier mécanicien sur le “Cap de la Hague”. Il y avait donc trois semaines qu'il était à bond lorsque se produisit le naufrage. Son corps a été déposé à la morgue de Dunkerque.

    22 octobre 1974

    Mr André Bocquelet

    Encore cinq disparus

     

    Après la découverte de ces deux corps, ce qui donne au total trois rescapés et sept morts, il reste donc cinq disparus : le commandant Alain Coursin, le lieutenant André Lefranc, le chef mécanicien Alexandre Mainsard, le dragueur Raymond Dujardin et le matelot Alex Dolmy.

    Le travail a repris lundi

     

    Lundi matin, 1a météo étant plus favorable, les quatre plongeurs de la “Sogetram” accompagnés de deux plongeurs de la Marine nationale, sont retournés sur l'épave. Partis à 8 h, ils durent toutefois abandonner leur travail en raison de la houle et rentrèrent au port à 14 h 30.

    Cette fois, ils visitèrent les différents ponts qui n'ont pas trop souffert du retournement de la drague, sans trouver de corps. Petit à petit. l‘hypothèse s‘amenuise d‘en retrouver dans l‘épave. En effet. il ne reste que quelques endroits à visiter : deux cabines, l'une au pont principal et l'autre au pont d’embarcation. toutes deux très difficiles d'accès, et la salle des machines. Pour pénétrer dans ces endroits, il faudra avoir recours au chulumeau.

    Or, hier, il fut impossible aux scaphandriers de s‘en servir. Aujourd'hui, si le temps le permet, ils poursuivront leur tâche, mais cette fois sans le concours des deux plongeurs de la Marine nationale qui regagneront leur base.

     

    On pense que cette journée permettra de visiter toute l‘épave.

    « 24 octobre 197418 octobre 1974 »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow