• A la libération, Calais perdait sa garnison

    A la libération, Calais perdait sa garnison

    CALAIS. À la Libération, l’autorité militaire tirait un trait sur Calais ville de garnison et lui abandonnait ses terrains dont la citadelle. Le 25 mai 1940, l'artillerie lourde de l'armée allemande avait concentré ses tirs sur ce foyer de résistance où s’étaient retranchées les troupes alliées. La caserne Vauban s’effondrait a plusieurs endroits. Ci—dessous en août 1940. les prisonniers anglais déblayaient les ruines.

     Les élèves caporaux adjudants étaient ici photographiés en 1921. Leur nombre donnait une preuve de la densité des soldats casernés. plus de 700 après la Première Guerre mondiale. La citadelle était un village dans la ville avec ses soldats qu'il fallait nourrir. ainsi que les nombreux chevaux. Les fermiers des alentours et les commerçants étaient nombreux à assurer le ravitaillement qui se faisait par la porte de Boulogne, grosse perte économique pour eux.  J.—P. P. (CLP)

    A la libération, Calais perdait sa garnison

    « Une ligne de tramway Calais-Guines jusqu'en 1940En 1970, Raphael Degroote créait un zoo dans sa ferme »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow