• Andres

    Au temps des grandes processions de la Sainte-Trinité et du 15 août 

    Andres

    Le reposoir devant la maison Declémy, lors de la fête du 15 août 

     

    ANDRES. Jusqu’au milieu du XXe siècle, dans de nombreux villages, les fêtes de la Sainte-Trinité et du 15 Août étaient l'objet de magnifiques célébrations. A Andres, c'était l'occasion pour tout le village de se parer de rubans et de fleurs, aux barrières des maisons. Les enfants étaient costumés en ange, et jetaient des pétales de fleurs, tout le long de la procession. Tout le village était en fête et rassemblé derrière l'abbé. Les chants et la musique se mêlaient aux prières.

    Les processions se faisaient toujours au départ de l’église mais empruntaient deux parcours différents. En effet, lors de la Sainte-Trinité, le cortège prenait la rue de l’Eglise, la rue des Ecoles puis la route de Balinghem, pour finir à la ferme des Rohart.

    Lors de ce trajet, le cortège s‘arrêtait devant le Sacré-Cœur, érigé après la Seconde Guerre mondiale par la famille Rohart, en remerciement pour le retour des prisonniers.

    Au 15 Août, en revanche, le cortège, qui partait aussi de l’église, passait par la rue de l’Eglise et la rue des Ecoles, puis tournait rue du Pont pour finir devant la maison des Declémy et la chapelle Notre-Dame—de-Lourdes, situées route de Guînes. A cette chapelle, une messe était alors célébrée.

    Il y a quelques années, lors de sa rénovation, le village a renoué avec cette tradition, et le curé Jean-Paul Hazelard est venu célébrer une messe devant cette petite chapelle. Le cortège des processions s‘arrêtait devant divers reposoirs, petites chapelles installées devant certaines maisons joliment décorées. Les habitants étaient fiers de préparer ces reposoirs pour la procession. L‘abbé avançait lors de la procession, recouvert d’un dais soutenu par les hommes du village. A Andres, ces cérémonies cessèrent vers le milieu du XXe siècle. S. D. (CLP)

    Andres

    La chapelle Notre—Dame—de—Lourdes, après sa rénovation, accueillait autrefois la messe en plein air du 15 Août.

    Andres

    Le reposoir à la ferme Rohart lors de la fête de la Sainte—Trinité. Photo archives SHA

    « Cholardes et péqueux au Courgain MaritimeAutingues »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :