• Autingues

    Le projet du monument aux morts dans un premier refusé

    Autingues

    Le monument aux morts pour la France érigé en 1921.

    Autingues

    Notre—Dame-de-Lourdes, monument voulu par la population pour la remercier la Vierge.

    Autingues

    AUTINGUES. L'église d’Autingues se trouve sur la place non loin de la mairie. Petite place qui n'a guère changé depuis le début du siècle dernier. L'édifice religieux date de 1742 et est placé sous le vocable de Saint-Louis. Sa cloche date de 1 861. C'est dans le cimetière à côté de l'église que se trouve le monument aux morts pour la France.

    Ce monument en granit est un calvaire avec un Christ en fonte. Il fut dans un premier temps refusé par la préfecture, au prétexte qu’il « n’avait pas de caractère et n'était qu’un simple monument funéraire ».

    Le maire de l'époque demanda au préfet de bien vouloir autoriser l'érection du monument en argumentant que la population du village l'avait choisi et que d'autres communes du canton en avaient fait ériger de similaires. En effet, Landrethun—lès-Ardres a exactement le même monument qu’Autingues.

     SUR LE MONUMENT, QUATRE NOMS DE POILUS

     L‘accord fut obtenu et le monument érigé dans le cimetière en 1921. Il a coûté 2500 francs à l'époque et est dû au marbrier d'Audruicq Ravert Victor et fils.

    Sur ce monument, quatre noms de poilus: Paul Dhune et Paul Lannoy, morts tous deux en 1917 et les frères Ricouart décédés tous deux en 1914. Sur le monument il est bien stipulé deux frères. Auguste et Joseph Ricouart étaient les enfants de Joseph Ricouart, et d'Euphrasie Mahieu.

    Ils sont tous les deux morts en novembre 1914 : Auguste, 26 ans, décède le 7 novembre 1914 dans l’Aisne à Soupir et Joseph, 27 ans, meurt le 19 novembre 1914 au bois de la Gruerie dans la Marne.

    Deux enfants décédés à douze jours d’intervalle. Dure réalité de cette guerre que ce monument illustre bien aujourd’hui.

    Non loin de là se trouve le monument érigé en hommage à Notre-Dame—de-Lourdes, inauguré le 15 septembre 1947, afin de remercier la Vierge d'avoir épargné le village lors de la Seconde Guerre mondiale. Elle se situe sur la voie romaine de la Leulène. La statue sur le monument est une vierge de Massabielle, du nom du rocher de Lourdes où la Vierge est apparue à Bernadette Soubirous.

    La Vierge est d'ailleurs posée sur un rocher. S. D. (CLP)

    « AndresGuines »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :