• Calais, balade en tramway

    Blog de alorsraconte :CALAIS, Balade en tramway dans le Calais d'autrefois
    18. Le cheval et l'électricité coexisteront le temps d'achever les lignes
     
     1908 : l'heure des tramways plus rapides, utilisant l'électricité, était enfin venue.
    Les réseaux hippomobiles avaient du être modifiés, des travaux étaient importants d'autant qu'il fallait passer d'un écartement des rails à 1 mètre, au lieu des 1,44 mètres du précédent réseau. Il fallait aussi tirer des fils électriques au-dessus des rues et boulevards, un travail titanesque. Le temps imparti à la STCE était de 18 mois. Les principales lignes seront livrées dans les délais. Comme on le voit sur la photo ci-dessus prise à l'angle des boulevards Pasteur et La Fayette, la ligne hippomobile de Guînes coexistera avec le réseau électrique le temps de réaliser les travaux. Elle ouvrira en 1910. Les motrices pesaient onze tonnes et le réseau devait être entretenu en particulier au carrefour des Quatre-boulevards où toutes les lignes se croisaient et malmenaient les pavés. La photo de Paul Villy ci-dessous a certainement été prise entre 1931 et 1936. Le Prisunic n'existait pas encore. Sur l'immeuble, l'enseigne T.S.F. apparaît vers les années 1931, remplaçant l'enseigne Spécialité Belle Confection. D'importants travaux de réfection des rails et de la chaussée étaient en cours au carrefour.
    Première grève des traminots en 1909
    Alors que le réseau venait à peine d'être ouvert au public, la STCE était confrontée à une grève de son personnel. Les revendications portaient surtout sur les conditions de travail, les horaires, les salaires, les indemnités de maladie. La direction ayant fait la sourde oreille, soixante-dix grévistes tentaient de bloquer le dépôt le 21 mars. La STCE parvenait à faire circuler huit motrices sur les dix-huit. Les choses empiraient le 23 : un tram était bloqué et saboté avec intervention musclée de la police. Le 24, plus aucun tram ne circulait. Le 30, ultimatum de la direction : les traminots qui ne se rendront pas au travail ne feront plus partie du personnel. Les grévistes cédaient. Ils n'auront obtenu que quelques améliorations minimes d'horaires. •  J.-P. PRUVOT (CLP)
    « Calais, balade en tramwayCalais, balade en tramway »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow