• Calais, balade en tramway

     

    Calais, balade en tramway

    13. La Société des Tramways de Calais et Extensions chargée de l'exploitation du réseau électrique
     
    La traction électrique se généralisait en 1898-1899 dans quinze villes de province.
    Calais avait raté cette deuxième phase de modernisation. La municipalité souhaitait pourtant passer au plus vite à la traction électrique et aussi densifier le réseau. Un cahier des charges était établi. La Compagnie britannique qui exploitait le réseau et M. Boulet, un homme d'affaires, étaient sur les rangs et étaient sommés d'en accepter les termes  : établissement à 1mètre de largeur des voies de tramways, au lieu des 1,44m du précédent réseau. Exécution dans un délai de 18 mois à compter du jour du décret de concession. Construction des lignes suivantes en plus du réseau existant : la ligne place d'Armes - Casino ; la ligne place d'Armes  - Gare maritime ; la ligne place de la Nation - Cimetière sud ; la ligne Sacré-Coeur - Fort-Nieulay ; la ligne Gare centrale - place d'Armes ; la ligne Gare centrale - Porte de Gravelines ; le tronçon de ligne partant du boulevard Jacquard pour passer rue de Vic, rue Chanzy, boulevard La Fayette, rue d'Orléans, place Crèvecoeur, rue Thiers et rue du Four-à-Chaux jusqu'à la Porte de Lille. La ligne partant de la Gare centrale (côté sud) pour aller rejoindre la rue du Four-à-Chaux en passant par les rues du Petit-Paris, du 29 Juillet, Van Grutten et Thiers.
    Le 31 octobre 1902, la Compagnie anglaise déclarait forfait, refusant le rajout des deux dernières lignes exigées par la municipalité. Emile Salembier, élu de l'opposition, souhaitait une municipalisation de toutes les lignes, ne faisant pas confiance aux groupes financiers. Vote défavorable de l'équipe de M. Basset, le maire. M. Boulet recevait le feu vert de la Ville. Confusion : M. Boulet mourrait subitement le 28 août 1903. Ses héritiers se mettaient sur les rangs. La préférence était finalement donnée à une société belge, la société mutuelle des tramways qui créera une société anonyme : la société des tramways de Calais et extensions. Le décret était signé le 11 septembre 1906 par le président Fallières. •  
    J.-P. PRUVOT (CLP)
    « Calais, balade en tramwayCalais, balade en tramway »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow