• Calais: Depuis 1992, il n’y a plus de fêtes foraines place Crèvecœur

    Calais: Depuis 1992, il n’y a plus de fêtes foraines place Crèvecœur

    Les manèges prenaient leurs quartiers juste devant la bourse du travail. – VDN

    Jean-Louis Crèvecœur, fabricant de tulles et conseiller municipal, lègue en 1836 à la ville de Saint-Pierre-lès-Calais une vaste prairie. Les conditions imposées étaient d’en faire une place publique où se dérouleraient marchés et foires et de l’appeler pour l’éternité place Crèvecœur. En 1854, une deuxième donation, cette fois du fils, l’abbé François Crèvecœur, va permettre la construction d’une église et d’une mairie, et de faire de cette place un véritable centre attractif, où marchés et foires aux manèges s’installeront, comme ci-dessus en 1966, et ci-contre dans les années 1930.

    Calais: Depuis 1992, il n’y a plus de fêtes foraines place Crèvecœur

    Avant, la fête foraine avait lieu place Crèvecœur.

    Les pavés disjoints de la place seront remplacés par un asphalte en 1938. En 1992, la mairie décida de revenir aux pavés avec une place ornée de petits squares et de plantations. Les forains, dont les manèges avaient grandi, n’y étaient alors plus les bienvenus, et seul le marché y perdure.

     

    « Calais : la rue Royale d’avant-guerre, étroite et pittoresqueCRUFC avant-hier »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow