• Calais, lieu de passage du Tour 1958

    Avant 1994 et 2001, l'étape entre Dunkerque et le Tréport du Tour de France 1958 était passée par la Côte d'Opale.

    Ville-étape lors des éditions 1994 et 2001 comme nous avons pu le voir précédemment dans la semaine, Calais a également eu la chance d'être un point de passage lors du Tour de France 1958, plus précisément lors de la 3e étape reliant Dunkerque (Nord) à Le Tréport-Mers-les-Bains (Seine-Maritime) où la route du Tour longe la Côte d'Opale, offrant alors aux coureurs la beauté des paysages du Calaisis. Le début de la course ressemble, à quelques exceptions près, fortement à l'étape entre Calais et Anvers de 2001, mais dans le sens inverse. En effet, les coureurs s'élancent de Dunkerque et passeront par Gravelines (km 18), Oye-Plage (km 24,5), Marck (km 31,5), Calais (km 39), Coquelles (km 44) et Saint-Inglevert (km 52) en ce qui concerne les villes du Calaisis.

    LA COURSE

    116 coureurs sont au départ de cette étape le 28 juin 1958 à une époque où les équipes sont encore des sélections nationales. On retrouve donc dans le peloton l'équipe de France de Jacques Anquetil, Louison Bobet ou encore Roger Walkowiak, la Belgique, la Hollande, l'Italie ou encore des équipes comme. Paris-Nord-Est, Centre-Midi et Ouest-Sud-Ouest. Dès le début de l'étape, une échappée se forme km 5 mais n'obtient guère de succès. Il faut attendre le km 29 et le passage à Marck pour que la bonne échappée se dessine, composée notamment de deux tricolores, Gilbert Bauvin et Jean Stablinski. Les oreillettes que nous connaissons aujourd'hui n'existant pas, l'écart se creuse considérablement (de 45" lors du passage à Calais à 6'40" à Etaples). Au km 100, un groupe s'intercale entre les échappés et le peloton et parvient à revenir à 3' 15 de la tête tandis que le peloton reste à distance (6'15"). A 12 km de l'arrivée, les 7 hommes de tête maintiennent les poursuivants hors d'atteinte (5'20) et joueront donc la victoire. Emmené par Jean Stablinski, Gilbert Bauvin va conclure de manière victorieuse une échappée de 148 kilomètres malgré un bel effort final du Belge Nôel Foré, 2e. L'autre gagnant de l'échappée est Win Van Est, qui s'empare du maillot jaune au profit de Jos Hoevenaers, porteur de la tunique durant l'étape.

    Calais, lieu de passage du Tour 1958

    Notre journal s'était évidemment fait l'écho de ce passage, salué par près de 50 000 personnes dans les rues calaisiennes.

    Calais, lieu de passage du Tour 1958

    LES CLASSEMENTS

    • Classement de l'étape :

    1. Gilbert Bauvin en 4h44min et 13 secondes ; 2. Noël Foré ; 3. Vito Favero 4. Wim Van Est ; 5. Jean-Claude Annaert ; 6. Fernand Lamy ; 7. Jean Stablinski 8. Francisco Moreno à 5107 ; 9. Emilio Bottachia ; 10. Henry Anglade

    • Classement général :

    1. Wim Van Est ; 2. Gilbert Bauvin à 40' ; 3. Noël Foré à 54' ; 4. Vito Favero à 115511 ; 5. Jos Hoevenaers à 3144 ; 6. André Darrigade à 4'54" ; 7. Gerrit Voorting à 5'05 ; 8. Pierino Baffi à 51191' ; 9. Emilio Bottachia à 5'22 ; 10. Piet De Jongh à 5122

    Il est à noter que ce Tour 1958 sera remporté quelques jours plus tard par le Luxembourgeois Charly Gaul, devant Vito Favero (ITA) et Raphaël Géminiani (FRA). Jean Graczyk (FRA) endosse le maillot vert et Federico Bahamontes (ESP) le prix de la montagne, tandis que la Belgique l'emporte par équipes.

    « La bijouterie Van Heeghe, présente 68 ans au 68, boulevard JacquardJulien Denis, footballeur calaisien et soldat « poitrine en avant » »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow