• Des cafés aux salles spécialisées, le cinéma faisait recette

    Des cafés aux salles spécialisées, le cinéma faisait recette

    CALAIS. Ce camion publicitaire circulait en 1924 pour la sortie de L'Orphelin de Paris, film muet projeté au café-cinéma Le Calaisiana, 8 rue de la Mer. Il avait été un des premiers cafés, sous le nom de Concert des Familles puis de l'Olympia Café, à permettre de consommer tout en regardant des films en alternance avec du music-hall. Les cafés ayant installé un projecteur avaient été nombreux au début du XXC siècle : le Café Louguet, rue des Fontinettes ; la Brasserie de l'Industrie, boulevard La-Fayette ; une salle de la coopérative du pont de Saint-Pierre ; Le Vitagraph, rue De-Guise, dans une salle de l'hôtel Meurice ; le casino dans la salle de music-hall... En 1913, une grande salle ouvrait rue Royale, le Crystal Palace, à la fois cinéma et théâtre, puis en 1920 L'Alhambra , en 1930, Le Familia. Il faudra attendre 1933 pour assister à la projection d'un film parlant au Crystal Palace. • J.-P. P. (CLP)

    Des cafés aux salles spécialisées, le cinéma faisait recette

     

    « L’électricité supplante peu à peu l’éclairage au gazLa gare provisoire a accueilli les voyageurs durant près de 20 ans »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow