• Des chalets commerciaux pour le bonheur des plagistes

    Des chalets commerciaux pour le bonheur des plagistes

    Calais. Dès l’après-guerre, de nombreux chalets commerciaux s’étaient installés avenue de la Plage et sur le front de mer. Les estivants et les plagistes y trouvaient ce qu’il fallait pour passer la journée sur le sable.

    Ici, en 1951 ,- face au parking un chalet proposait des souvenirs, le suivant des cornets de glace et du pain, le suivant des frites. Face à la mer, on trouvait la dame pipi et, en plus des glaciers, une marchande de fruits et légumes et de limonade, une autre vendait de la charcuterie et plusieurs brasseries permettaient de s’offrir un repas. Un chalet avait installé une salle de jeux avec baby—foot et flippers. Le parking avait été agrandi, les familles calaisiennes possédant une automobile étaient plus nombreuses. Le Petit casino avait changé d’enseigne pour devenir la Brasserie de la digue avec vue imprenable sur la mer. J.-P. P. (CLP)

    Des chalets commerciaux pour le bonheur des plagistes

    « Avant-guerre, la digue Gaston-Berthe n’existait pasDes compétitions sportives dans le canal de Calais »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :