• Des escabeaux pour descendre du rapide Paris-Calais maritime

    Des escabeaux pour descendre du rapide Paris-Calais maritime

    CALAIS. L'arrivée du rapide Paris—Calais se faisait alors en gare maritime, au bord du quai où attendait la malle pour Douvres. Descendre du train n'était pas aisé. Les employés de la gare devaient transporter ces escabeaux de bois servant de marchepieds jusqu‘aux portes des wagons des secondes et troisièmes classes : pas très stable lorsque l'on était chargé de lourdes valises. Il était parfois plus pratique de sortir les bagages par les fenêtres an de faciliter la descente.

    Pour cela, les porteurs étaient nombreux : une profession disparue de nos jours. Ils vaquaient la valise sur l’épaule ou chargée sur un chariot.

    Ci—dessus, dans les années 1920, l’animation était grande et les cheminots tout aussi nombreux sur ce même quai. Il était, cette fois, pavé avec des wagons équipés de marchepieds, plus confortable pour les voyageurs qui montaient dans le train rapide ralliant Paris. J.-P. P.(CLP)

    Des escabeaux pour descendre du rapide Paris-Calais maritime

    « Un cheval assurant les livraisonsLa réplique d'un drakkar viking fait escale au port »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :