• Des larmes, un geste, première partie

    Des larmes, un geste, première partie

    Des larmes, un geste, première partie

    Aussitôt le coup de sifflet final retenti, le clan calaisien s'effondre. Le plus inconsolable sera sans nul doute Jocelyn Merlem le latéral droit du CRUFC y croyait tant à cette coupe de France. Dans les bras de Grégory Deswarte, il trouvera néanmoins un peu de réconfort, sous les yeux d'un Claude Thiriot, plus paternel que jamais.

    Des larmes, un geste, première partie

    Philippe Brame, comme tout le staff calaisien, est là pour soutenir les joueurs, et notamment ici Manu Vasseur.

    Des larmes, un geste, première partie

    Les larmes sont de plus en plus difficiles à retenir pour les amateurs calaisiens : ils sont passés si près de leur rêve. Une déception encore accrue par la décision de M.Colombo d’accorder un penalty aux Nantais...

    Des larmes, un geste, première partie

    Les visages, marqués par l'effort, sont encore creusés par la défaite. Les yeux cherchent désespérément une vision apaisante, mais la douleur se lit en Becque comme en Lefebvre ou Gérard. Le rêve passe...

    Des larmes, un geste, première partie

    Resté longtemps prostré au pied de son poteau, Réginald Becque réalise qu’il vient passer à côté d’un moment unique. Lui le déçu de Valenciennes sait sans doute plus que tout autre quel exploit les siens étaient sur le point de réaliser.

    Des larmes, un geste, première partie

    L'espace d'un instant, le capitaine s'arrête... avant de reprendre son rôle. Becque aura une attention pour chacun de ses coéquipiers au moment de gravir un escalier bien plus cruel qu’ils ne l'avaient tous imaginé.

    Des larmes, un geste, première partie

    A l'heure de monter les marches de la tribune présidentielle, celle-là même où les Bleus de Jacquet avaient été sacrés champions du Monde, un torrent de larmes vient une nouvelle fois ravager ”Joce".

    Des larmes, un geste, première partie

    Au milieu de ses troupes, Ladislas Lozano reste digne: lui sait que la répétition des matches et la pression médiatique énorme ont finalement entamé les forces de son équipe. En finale, Calais n'a pas joué sur sa juste valeur; voilà qui laisse au coach maritime, à cet instant, bien des raisons de positiver.

    Des larmes, un geste, première partie

    Moment intense de cette finale: Mickaël Landreau invite Réginald Becque à brandir avec lui la coupe de France. Honoré et touché le capitaine calaisien en acceptera la proposition. C'est un supporter, dans sa lettre à Landreau avant la finale, qui lui en avait glissé l’idée.

    Des larmes, un geste, première partie

    Photo unique dans l'histoire de la coupe de France: l'édition 2000 aura connu deux vainqueurs. Un geste de seigneur de Landreau que tous les Calaisiens, Becque le premier, tiendront à souligner. Le capitaine du CRUFC aura ces mots:: “Je doute que quelqu’un d‘autre que Landreau l'ait fait.”

    Des larmes, un geste, première partie

    Des larmes, un geste, première partie

    Les quelques calaisiens perdus dans la tribune Sud assistent à la joie des Nantais. La cohabitation entre les deux familles de supporters aura été exemplaire ce dimanche de mai au Stade de France.

    Des larmes, un geste, première partie

    Malgré la défaite, les banderoles de remerciements fleurissent un peu partout dans les tribunes du Stade de France. Les Calaisiens sont fiers de leur équipe et veulent rendre aux joueurs le bonheur qui leur a été offert durant cette campagne 2000 de coupe de France.

    Des larmes, un geste, première partie

    Ses larmes enfin séchées, ”Joce” trouve le réconfort auprès des supporters du CRUFC.

    Des larmes, un geste, première partie

    Grégory Deswarte emboîte la pas de Merlen: le coeur de la tribune Nord bat toujours aussi fort pour le CRUFC.

    « Des larmes, un geste, seconde partieLa finale, dernière partie »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :