• Des milliers de réfugiés belges bloqués dans Calais

    Des milliers de réfugiés belges bloqués dans Calais

    CALAIS. Le 9 octobre 1914, Anvers tombe. L'armée belge bat en retraite. Dès le 12, les fugitifs belges les plus aisés traversent Calais en voiture, ils sont des milliers. Suit le cortège des charrettes, des réfugiés à pied, familles complètes avec poussettes surchargées. D'autres arrivent sur des bateaux de pêche. Plus de 80 000 entrent dans Calais. Ils y restent bloqués, attendant un train, un navire. Certains sont accueillis chez l'habitant. Le maire met à disposition des hangars, des écoles. Leur ravitaillement, difficile, s'organise. Beaucoup traînent dans la rue, sur les quais de la gare. D'autres restent sur les quais du port où leur vie s'organise. D'autres poursuivent leur chemin à pied vers l'ouest. Trains et bateaux sont rares, réservés aux militaires. En quelques semaines, 62 000 réfugiés, parmi lesquels 20 000 enfants de moins de 13 ans, sont évacués par train et par la mer. • J.-P. P. (CLP)

     

    Des milliers de réfugiés belges bloqués dans Calais

    « L’immuable Long Jardin, construit, en 1879L’hospice civil du boulevard Jacquard transformé en résidence »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow