• Deux carillons ont égayé les rues de Calais-Nord

    Deux carillons ont égayé les rues de Calais-Nord

    CALAIS. Calais—Nord. Chaque heure, le carillon de la Tour du Guet égrainait automatiquement l’air de la Gentille Annette qui sera joué après-guerre par le carillon de l’Hôtel de Ville. Un autre carillon, celui du Beffroi du musée, a offert lui aussi un concert de cloches. Né dans la Tour du Guet comme son frère Auguste le guetteur, Léon Joan, le carillonneur, a suivi les cours de l’école de musique. Il a été bugle solo dans la musique militaire du 91e Régiment d’infanterie. Il a ouvert un commerce de vannerie puis est devenu crieur de la salle des ventes.

    Dans le même temps, de 1905 à 1930, il a été le carillonneur du Beffroi du musée chaque dimanche et jour férié. A 11 h 30 il a offert un concert (souvent de sa composition) joué sur le clavier à mancheron de bois faisant résonner harmonieusement le carillon composé de quatorze cloches. J.-P.P. (CLP)

    Deux carillons ont égayé les rues de Calais-Nord

    « Les trains acheminaient les passagers jusqu'aux quais, de 1889 à 1995 Calais était une ville de garnison jusqu'en 1940 »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow