• En 1903, un incendie détruisait en partie l'usine Gaillard

    En 1903, un incendie détruisait en partie l'usine Gaillard

    CALAIS. Un chauffeur chargé de l'entretien de la machinerie à vapeur apercevait des lueurs suspectes à la fenêtre d’un atelier du 3e étage d‘un des trois bâtiments.

    Le feu avait pris dans un tas de coton et, à proximité, il n‘y avait pas d’eau pour contenir les flammes. Il faudra une heure pour que les pompiers parviennent à amener les pompes à bras. Les jets d’eau se révélaient trop faibles pour atteindre le foyer car, la nuit, la Société des eaux de Guînes réduisait la pression.

    Une puissante pompe à vapeur (voir ci—dessous) arrivait enn. Il avait fallu trouver des chevaux pour la tracter. Un papillon de réglage du débit était, par malheur, fendu et la pression insuffisante pour atteindre le 3e étage. Le plancher s’effondrait sous le poids des métiers. Tout le bâtiment était en feu. L'incendie ne sera maîtrisé que quatre jours plus tard avec, à la clef, le chômage pour les 300 ouvriers de cette partie de l’usine. J.—P. P. (CLP)

    En 1903, un incendie détruisait en partie l'usine Gaillard

    « Des terrasses de café à l'étage avec vue panoramiqueUn incendie ravage l'institut Jeanne d'Arc en 1956 »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow