• Histoire de la dentelle de Calais

    Au début du XIXe siècle, quelques mécaniciens, ingénieurs et fabricants de tulle originaires de la région de Nottingham émigrent sur le continent pour fuir une période de trouble économique et social et tenter de faire fortune. Certains s’implantent à Calais, important en fraude métiers à tisser et coton filé. Grâce aux évolutions technologiques - l’adaptation du système Jacquard au métier à tulle et la machine vapeur -, Calais et son modeste faubourg Saint-Pierre vont se transformer en moins d’un siècle en capitale de la dentelle mécanique Leavers.

    La dentelle de Calais trouve ses origines en Angleterre. A la fin du XVIIIe siècle, ce pays connait un essor économique extraordinaire, vivant au rythme des inventions technologiques. Dans le domaine textile, la région de Nottingham devient un grand centre de production de tulle mécanique grâce notamment à Lindley, Heathcoat et Leavers qui développent la technologie du métier à tisser le tulle.

    Ainsi, au début du XIXe siècle, les Anglais sont les seuls capables de réaliser un tulle en coton à maille hexagonale régulière. Très à la mode en France, ce tissu léger ne peut cependant pas y être commercialisé, sauf par la contrebande ! Les guerres franco-britanniques et surtout les années de blocus et de prohibition vont affaiblir l’industrie anglaise. Le manque de débouchés et le trop grand nombre de fabricants de tulle provoquent déjà une crise de surproduction dès 1813 ; des ouvriers s’organisent en bande pour casser les métiers qu’ils jugent responsables de leur chômage : c’est la "révolte des Luddites".

    Face à cette période de trouble économique et social et au protectionnisme du marché français (loi d’avril 1816), certains fabricants de tulle décident de migrer vers le continent. En quittant l’Angleterre, ils échappent par la même occasion aux redevances d’exploitation des brevets anglais. La délocalisation clandestine de leur outil de production s’effectue essentiellement en direction de Douai, Lille, Saint Quentin et Rouen, villes à forte tradition textile. Mais, la proximité géographique du Calaisis avec l’Angleterre attire aussi les Anglais.

    Dès 1816, ils installent des petites unités de production de tulle dans Calais intra-muros. Rapidement, le manque de place et les nuisances sonores du travail nocturne contraignent les fabricants à développer leur activité dans le faubourg maraîcher de Saint-Pierre-lès-Calais. L’adaptation du système Jacquard au métier à tulle et l’arrivée de la machine à vapeur dans les années 1835/40 font passer la production à l’ère dentellière industrielle. En moins d’un demi siècle, Saint-Pierre devient une ville cosmopolite prospère et dépasse en nombre d’habitants Calais, au point que les deux villes fusionnent officiellement en 1885.

    http://www.cite-dentelle.fr/


  • votre commentaire
  •  Hier….

    1816 : implantation à Saint-Pierre du premier métier de dentelle par Webster, Clark et Bonington à l’angle de l’actuelle rue de Vic et du quai du Commerce

    1820 : 483 femmes dont 460 françaises occupées dans la dentelle

    1824 : à Saint-Pierre on dénombre 40 fabricants, 55 métiers, 137 ouvriers, 898 ouvrières Production : 77 600 aunes pour une valeur de 1.735.000 francs or

    1825 : premier métier construit à Calais mis en activité

    1827 : 170 métiers 1834 : 630 métiers à bras

    1834 : 1585 métiers Production de tulle : 24 millions de francs dont 5 millions à l’exportation

    1834 : Ferguson et Martyn adaptent le pro - cédé jacquard ( inventé par le mécanicien textile lyonnais Joseph Jacquard) au métier à tulle. On parvient à reproduire mécani - quement les dentelles en laine ou en soie au fuseau ou à l’aiguille du Puy, de Mali - nes, Valenciennes, Venise, Alençon 136 fabricants et 298 métiers

    1840 : adaptation de la machine à vapeur

    1844 : 52 fabricants, 210 métiers

    1855 : 14 fabricants et 96 métiers à Calais 135 fabricants et 606 métiers à St Pierre

    1861 : 720 métiers

    1870 : 939 métiers 1880 : 1528 métiers

    1883 : 1920 métiers 10 000 salariés mais on peut dire que tout Saint-Pierre vit de la dentelle

    1885 : crise Début du XXe : reprise

    1905 : 365 fabricants LA DENTELLE À CALAIS

    1909 : 569 fabricants, 2744 métiers 31000 ouvriers et ouvrières

    1920 : 350 fabricants

    1930 : 320 fabricants

    1932 : 250 fabricants Crise 1200 métiers disparaissent

    1937 : 180 fabricants

    1940-1945 : 319 métiers détruits Reprise

    1950 : 6600 travailleurs dans la dentelle

    1950 : Calais : premier centre dentellier du monde : 1200 tonnes de dentelles sont exportées (80% de la production)

    1963 : 650 métiers Leavers en activité

    …Et aujourd’hui

    6 grandes entreprises de fabrication à Calais : Boot, Brunet Dentelles, Codentel, Cosetex, Desseilles Internationale, NoyonDentelle 8 entreprises de finition : Bellier, Berthe, Cartex, Fidentelle, Hurtrel, Lace Clipping, Mécadentelle, Textiles Bomy. 300 métiers Leavers à Calais 1500 salariés Production et chiffres d’affaire : 14 200 000 mètres de dentelle produits par an pour un chiffre d’affaires de 40.000.000 € 28 000 000 € pour la fabrication dont 70% sont réalisés à l’étranger 800 dessins Leavers créés chaque année Plus de 250 000 dessins répertoriés sur la place de Calais Les principaux clients : Andres Sarda, Argentovivo, Aubade, Barbara, Calvin Klein, Carven, Chantal Thomass, Chanel, Chantelle, Christies, Dior, Givenchy, JeanPaul Gaultier, Lejaby, Lacroix, Lise Charmel, Triumph, Valéry, Valentino, Warner, etc. C


    votre commentaire
  • Les usines

    Les usines

    Les usines

     

    Pin It

    votre commentaire
  • La création des motifs

    L'esquisseur crée le motif de la dentelle en tenant compte possibilités techniques et de la mode, le dessinateur aura ensuitee le travail de mise en carte à effectuer

    Pin It

    votre commentaire
  • La mise en forme des cartons

    La mise en forme des cartons

    La mise en forme des cartons

    La mise en forme des cartons

    La mise en forme des cartons

    A partir des dessins fournis il s'agit maintenant de percer les cartons pour le mécanisme Jacquard et ensuite de les lacer

    Pin It

    votre commentaire
  • La préparation

     

    La chambre d'apprêt, la température de ces chambres est maintenue à 40°, une pièce de tulle est séchée par l'action des ventilateurs en moins de 5 minutes.

     

    La préparation

    La préparation

    La préparation

     

    Pin It

    votre commentaire
  • La teinture

    La teinture

    La teinture

    La teinture

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Le découpage

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Le dévidage

    Le dévidage

    Le dévidage

    Le dévidage

    Le dévidage

    Devidage : Action de dérouler le fil d'une bobine

    Pin It

    votre commentaire
  • Wheelage

    Wheelage

     

     

    Wheelage ou ourdissage : 

    Préparation de bobines de fil prêtes à être utilisées sur un métier à tisser
    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique