• L’électricité supplante peu à peu l’éclairage au gaz

    L’électricité supplante peu à peu l’éclairage au gaz

    CALAIS.  Les becs papillons des réverbères à gaz ont été remplacés par des becs Auer, plus économiques et éclairant mieux. Les premiers lampadaires électriques ont installés en 1896 autour du casino, à l'initiative d'Achille Bresson, le directeur à la pointe de l'innovation, puis boulevard Jacquard. Il faudra attendre les années 1910 pour que l'électricité prenne définitivement le pas sur le gaz. Certains Calaisiens ont protesté d'ailleurs contre le remplacement des élégants réverbères par « d'affreux piquets défigurant la ville ». Le rude métier d'allumeur de réverbères a disparu aussi. Lorsque l'obscurité tombait, les falotiers ont parcouru les rues afin de les allumer un à un. Tôt le matin, ils les éteignaient et, munis de leur échelle, nettoyaient les vitres, les porte-mèches, puis s'en retournaient dans leurs foyers. • J.-P. P. (CLP)

     

    L’électricité supplante peu à peu l’éclairage au gaz

     

    « La flottille de pêche et le Minck attiraient les promeneursDes cafés aux salles spécialisées, le cinéma faisait recette »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow