• L’usine Boulart

    Un fleuron du patrimoine Calaisien

    L’usine Boulart

    L’atelier d’échantillonnage permettant de présenter les articles aux clients.

    Edifiée en deux phases principales à partir des années 1870, cette fabrique est composée de trois corps de bâtiment disposés en U, s’élevant sur quatre niveaux et libérant une grande cour centrale utilisée pour la desserte des ateliers et la circulation des personnes. Cette architecture de grandes manufactures correspond à la deuxième génération de la production dentellière mécanique. 

    L’usine Boulart

    Livraison de fil, coton, soie, grandes bobines, à l’usine Boulart.

    Les dispositions spatiales répondent à une nouvelle organisation du travail qui s’impose. Les métiers sont de plus en plus grands, la force motrice est la vapeur, ce qui suppose des capitaux importants, le personnel est également plus nombreux. De plus, l’usine Boulart est une usine collective créée 
    par un constructeur-investisseur, usinier. Chaque fabricant-locataire occupe des espaces sur plusieurs niveaux correspondant aux différentes étapes de la production. Le propriétaire fournit aussi par bail la force motrice, l’éclairage, le chauffage.
    En 1874, on dénombre 10 ateliers. En 1902, la fabrique abrite 80 métiers.

    Calais, capitale de la dentelle 
    Cet ensemble est un élément remarquable et original du patrimoine industriel dentellier. Ces évolutions ont des similitudes avec les grands centres de l’industrie textile : l’implantation en milieu urbain au point de développer de nouvelles villes, le parti pris de constructions à étage, la taille et le rythme des baies vitrées nécessaires à l’éclairement du travail.
    En revanche, on relève des particularités communes aux fabriques de dentelle de cette génération : l’architecture est sobre, aucun signe, aucun emblème ne distingue l’établissement. Seul le dispositif visible de la cour intérieure révèle le fonctionnement spécifique de ces bâtiments : les coursives pour la circulation, les tourelles-escaliers, les nombreuses portes d’entrée d’ateliers. 

    L’usine Boulart

    L’usine Boulart

    Le travail à la chaufferie.

    L’usine Boulart

    Le laçage des cartons servant aux métiers Jacquard. Ce travail pouvait être effectué par des enfants.

    « La construction du PortLe casino et les bains de mer »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :