• La flottille de pêche et le Minck attiraient les promeneurs

    La flottille de pêche et le Minck attiraient les promeneurs

    CALAIS. En ce début de XXe siècle, la flottille de pêche était encore importante. Preuve en est cette soixantaine de charrettes à bras stationnée quai de la Colonne. L'effervescence était grande dès le matin. A 7h 15, la cloche de la halle aux poissons sonnait, annonçant le début de la criée. Une centaine d'acheteurs, hommes, femmes, mareyeurs du Courgain, poissonniers de Calais s'y rassemblaient pour négocier les lots de poissons fraîchement débarqués. En fin de matinée, et l'après-midi, les particuliers, Calaisiens et vacanciers, leur succédaient pour faire leur marché. Le soir, au pied des murailles, les vieux marins refaisaient le monde assis sur les « bancs des sénateurs ». Le samedi soir, la halle se transformait en salle de bal. Le dimanche après-midi, les cafés ouvraient leur piste de danse chez Dupuis, rue de l'Ancre, ou chez Ma Bosse, face au Minck. J.-P. P. (CLP)

    La flottille de pêche et le Minck attiraient les promeneurs

    « L’étroite rue de la Mer, à sens unique vers la place d’ArmesL’électricité supplante peu à peu l’éclairage au gaz »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow