• Le théâtre à Calais

    Dès le XVIe siècle, à la fin de l’occupation anglaise, on trouve les premières mentions de pièces de théâtre alors jouées devant l’église Notre-Dame. Le premier vrai théâtre calaisien a été construit en 1725, rue du Vieux Major (aujourd’hui rue de la Mer).

    Le théâtre à Calais

     

    Le balcon gauche

     

    C’était une place garnie de bancs comportant une estrade et seulement trois toiles peintes en guise de décors. C’est en ce lieu qu ’a été jouée la  pièce réputée de De Belloy, “ Le siège de Calais ” (1765). En 1772, Pierre Quilliacq, dit Dessin, propriétaire de l’Hôtel d’Angleterre, propose à la ville d’offrir une salle de spectacles au fond de son jardin. En retour, il demande le privilège exclusif de tous les spectacles. En 1825 Calais achète le théâtre Dessin pour la somme de 70 000 francs. Il devient alors théâtre municipal appelé “Théâtre de la rue Leveux”. La salle pouvait contenir 800 spectateurs. En avril 1838, il y avait un déficit de 1400,80 francs , ceci à répétition tous les mois malgré la présence des plus grands acteurs, des plus célèbres et des plus fortunés spectateurs présents grâce au développement de la navigation à vapeur qui a falicité la venue d’étrangers. Le théâtre de la rue Leveux n’était pas si parfait que ça : scène mal disposée, mauvais son, fauteuils inconfortables, mauvais éclairages... 

    De plus, les Calaisiens étaient intransigeants : ils n’hésitaient pas à huer les acteurs ! Pourtant, ils étaient très attachés à leur théâtre, unique distraction de l’époque hormis les cafés-concert

    Le théâtre à Calais

     

    Le balcon droit

    Le théâtre à Calais

    Le bal dans la grande salle du foyer

    En 1885, l’unification de Saint-Pierre et de Calais renouvelle l’idée d’un théâtre municipal pour la “nouvelle” ville. On confie le projet du théâtre calaisien à l’architecte Malgras-Delmas. L’emplacement choisi est l’ancien cimetière de Saint-Pierre, aujourd’hui place Albert 1er. La première pierre est posée le 9 juillet 1903 par M. Loubet, président de la République française en présence de M. basset, maire de Calais. Le 1er octobre 1905, à l’occasion de l’inauguration, un vin d’honneur est organisé pour les 205 musiciens venus exécuter un concert. Durant la représentation inaugurale, un bal et un feu d’artifice ont lieu dans le parc Saint-Pierre pour les Calaisiens non-invités. La partie la plus défavorisée de la population calaisienne n’est pas oubliée en ce jour de cérémonie : il y a distribution de pain et de viande.
    Durant la première Guerre mondiale, le théâtre calaisien continue de donner des représentations. Le bâtiment est réquisitionné par les Allemands lors de la seconde guerre mondiale : des spectacles étaient donnés pour leurs troupes. Fort heureusement, le bâtiment a survécu à cette guerre mais ses façades ont souffert. 

    Général
    Quelques chiffres permettent de mieux comprendre le théâtre municipal. La Ville de Calais a payé 946 500 francs la construction de celui-ci. C’est peu comparé à d’autres identiques. Le théâtre calaisien contient 1390 places réparties en 4 galeries. Lors de sa construction, on pouvait compter 1300 lampes électriques. Il mesure 52 mètres de longueur et 27 mètres de largeur. Il y avait 22 loges, 14 portes extérieures, 4 trappes sur scène. Il est le 3e en France, après l’Opéra-Comique et le Théâtre-Français, à posséder une machinerie de scène en fer dans sa totalité.  

    Le théâtre à Calais

    Le théâtre en détail

    « "Kaleis" au début du XIVe siècleL’hôtel de Ville »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow