• Les berges du pont Georges V

     

    Le pont sur lequel circulaient des tramways tirés par des chevaux s’appelait encore le pont Richelieu. Sur l’angle du quai de la Tamise, le café Richelieu existait déjà. Les maisons bourgeoises en construction le jouxtant seront les résidences de Mme Andrau, auteur du roman Le Passager de Calais-Douvres, et  celle à côté d’un des président de la chambre de commerce, M. Vermeulen. Le pont comportait deux voies sur berges. Les quais servaient au déchargement des marchandises. Le pont était élargi en 1957. Les deux passages sous le pont étaient bouchés, les quais de l’Escaut et du Rhin ayant été désertés par les péniches. Un passage sur berge était voté en 1970 pour joindre les ponts Faidherbe et Freycinet afin de rendre l’accès à l’avenue Courbertin plus aisé. Cette route était mise en service en 1972. J.-P.P.(CLP)

    « Le fort RougeLe quai de la Tamise »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow