• Les roues à aubes détrônées par la malle à hélice

    Les roues à aubes détrônées par la malle à hélice

    CALAIS. Les malles propulsées par des roues à aubes, qui faisaient penser à des ailes de papillon (photo ci—dessus), avaient été surnommées par les Anglais « butterfly boat ». Celles de la dernière génération pouvaient transporter de 700 à 800 passagers à une vitesse de 12 nœuds, effectuant la traversée Calais-Douvres en moyenne en 1 h 45. Les navires équipés d’une hélice, mise au point en 1839, étaient nettement plus lents (7 à 8 nœuds). Il faudra attendre 1897 et des hélices alimentées par des turbines à vapeur pour que la traversée de la Manche soit révolutionnée. Le Queen, la première malle de ce type mise en service en 1903, pouvait transporter 1 200 passagers et atteindre plus de 21 nœuds en vitesse de pointe. D'autres malles à hélice entreront rapidement en service. Seuls les paquebots Nord et Pas—de-Calais, à aubes—continuèrent à naviguer dans le détroit jusqu'en 1923. J.-P. P. (CLP)

    Les roues à aubes détrônées par la malle à hélice

     

    « La citadelle, plus d'un demi-millénaire d'histoireLe bronze de Jacquard inauguré le 15 août 1910 »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow