• les « Six Bourgeois » remplacés par le monument aux morts

    Les Six Bourgeois étaient installés place d’Armes face au musée sur un socle cette fois moins élevé.

     

    Le bronze des Six Bourgeois déménagera une première fois pour être mis à l’abri. En 1918, une offensive allemande de grande ampleur était annoncée. À Boulogne-sur-Mer, les précautions nécessaires n’avaient pas été prises et deux torpilles frappaient le musée, détruisant de nombreuses collections. À Calais tout avait été fait, certes un peu tardivement, pour mettre les collections à l’abri. Il restait les monuments. Eustache de Saint-Pierre (le plus connu des Bourgeois, ndlr) avait déjà reçu un éclat dans une jambe lors d’un bombardement. La décision était prise de déplacer les Six Bourgeois pour les emmener dans les caves de la mairie. Les travaux débutaient le 13 mars 1918. Ils dureront deux jours. La statue était treuillée sur un camion par la section de protection des Œuvres d’art du Front nord. Après la guerre, le bronze de Rodin retrouvera un temps son emplacement initial, face au jardin Richelieu.

     

    Un matin de 1924, les Six Bourgeois étaient transférés sur la place d’Armes devant le musée. Le conseil municipal avait en effet décidé d’édifier un monument aux enfants de Calais morts pour la France durant la guerre de 14-18 face au jardin Richelieu. Depuis quelques années déjà, un comité collectait des fonds auprès de la population. Une subvention de la ville doublera la cagnotte amassée. M. Parenty sera l’architecte et M. Moreau-Vauthier le sculpteur. L’inauguration, prévue le 11 novembre 1924, aura finalement lieu le 26 juin 1926. Léon Vincent, le maire, y sera bien seul et le regrettera. Les chefs d’État invités n’étaient pas là. La foule était nombreuse, composée des familles des disparus et des anciens combattants. Dévoilé, le monument grandiose était ce jour-là d’une éclatante mais éphémère blancheur. Dédié aux 2 382 morts de la Première Guerre mondiale, il symbolisait l’heure du Jugement dernier.

     

    les « Six Bourgeois » remplacés par le monument aux morts

    L’inauguration du monument aux morts a eu lieu le 26 juin 1926.

     

    « Quand Rodin était présent à l’inauguration des Six Bourgeois Bombardements meurtriers pendant la Grande Guerre »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :