• Promenade dans la commune, au temps où elle avait son « Pont d'Avignon »

    GUÎNES. Jusqu'au milieu du XXe siècle, le canal de Guînes avançait plus loin qu'aujourd'hui dans la ville. La rue Narcisse-Boulanger se terminait par un pont appelé « Pont d'Avignon ».

    Construit en remplacement d'un autre en bois, il a été terminé en 1813.

    UN PORT FLUVIAL IMPORTANT

    Au milieu du XXe siècle, les deux berges du batelage seront réunies et une partie du canal va disparaître.

    Dès le XVIIIe siècle, le batelage était un port fluvial important où transitaient tourbe, bois de la forêt de Guînes, charbon d'Hardinghen, et pierres de Marquise. La batellerie de Guînes était très importante, atteignant les quatre-vingts bateaux à la fin du XVIIIe. Le long du canal se trouvaient plusieurs entreprises ayant un rapport direct avec le cours d'eau, comme le chantier naval Decuppe qui s'est développé pendant près d'un siècle. Plus tard, la métallurgie a aussi permis de développer le transport fluvial au départ de Guînes.

    Tout autour de ce commerce, des métiers ont pris essor, comme celui des voituriers, qui acheminaient les matières premières en provenance d'Hardinghen ou de Marquise. Le développement du chemin de fer et du transport automobile a eu raison du transport fluvial à Guînes. Cela aussi aura raison du transport des passagers par coche d'eau. Les chemins et les routes étaient, au XVIIe siècle, peu praticables. Le coche d'eau devenait alors le moyen de transport privilégié. Il s'est développé jusqu'à la fin du XIV siècle où une ligne de tramway à chevaux fut mise en place puis le petit train Calais-Anvin. Mais, avant de disparaître, ces coches d'eau pouvaient transporter jusqu'à 150 personnes qui partaient de Guînes à 8 heures le samedi et revenaient de Calais à 16 heures. Le samedi était jour de marché à Calais, important pour les Guînois. En 181 3, il existait mème deux départs le matin, à 7h et 8 h 3(), et deux retours l'après-midi, à 17 heures et 18 heures. En 1797, un accident du coche d'eau fit neuf victimes à Saint-Pierre-lès-Calais. S. D. (CLP)

    Promenade dans la commune, au temps où elle avait son « Pont d'Avignon »

    Le Pont d'Avignon, aujourd'hui disparu.

    Promenade dans la commune, au temps où elle avait son « Pont d'Avignon »

    Désormais, le « Pont d'Avignon » a laissé place à un carrefour.

    Promenade dans la commune, au temps où elle avait son « Pont d'Avignon »

    Au XVIIe siècle, le coche d'eau était le moyen de transport privilégié.

    « Le Cercle du soldat belge place de l'hôtel de villeLorsque la mode était au port du couvre-chef »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


snow