• Quartier Nouvelle France

    Rue Virgile, rue Plaute et rue Horace

     

    Quartier Nouvelle France

    Madame LEFEBURE, rue Plaute et monsieur BOUCHER, rue Horace

    Lors de notre premier contact téléphonique avec Mme Lefébure, elle nous déclare que notre projet lui fait “chaud au cœur”, que notre idée est géniale, car notre action souligne une époque difficile. Elle nous donne rendez- vous et lorsque quelques jours plus tard, le 26 février 2005 nous nous présentons chez elle, nous avons la surprise de découvrir un invité...

    Mme Lefébure savait qu'il restait encore un autre Castor dans son quartier. En cinquante ans, elle n'avait jamais eu de véritable contact avec lui et ne le connaissait pas vraiment, mais c‘était l'un des derniers survivant des 18 chefs de famille. Après notre coup de téléphone, elle s’est empressé d'aller le voir pour lui raconter notre projet et l'inviter à nous rencontrer chez elle.

     Notre équipe est accueillie avec joie. Elle nous présente son voisin et nous déclare : Il en sait autant que moi, sinon plus et sans votre projet, jamais je n‘aurais sonné chez lui.

     J'ai rajeuni surenchérit M. Boucher qui on le voit bien est très enthousiaste à l'idée d‘évoquer cette période. Ils nous racontent leur histoire: Après la guerre j'habitais chez mes parents en baraquement rue du canal (cité des douanes). Je me souviens que Calais Nord n‘était qu ‘un tas de pierres.

     Nous aurions bien voulu nous marier, mais nous n'avions rien.

     Par relation mon fiancé apprend cette opportunité de construction ”Castor: il va vite s‘inscrire au cours d‘une réunion du Service Social d‘EDF, il y a de la place, le directeur accepte. Les travaux vont s'étaler du 24 avril 1953 au 15 mai 1954.

     Le terrain appartenait à une Parisienne, un espace bosselé tout encombré de débris de toutes sortes, de broussailles et de ronces. .. mais sera constructible.

    Il a été vendu bon marché ajoute M. Boucher qui se souvient aussi que l’architecte avait placé les portes d‘entrée côte à côte. J'ai demandé qu 'elles soient éloignées les unes des autres pour que les femmes soient moins tentées de bavarder et fassent leur ménage. J‘ai souhaité en plus une porte sur le côté pour faire passer les vélos.

     Le gros œuvre a été fait par des entrepreneurs, mais nous avons dû donner un bon coup de main.

     

    Quartier Nouvelle France

    Après les fondations et la dalle, les murs montent. les maisons sortent de terre.. Il faut porter les seaux de béton, monter des fenêtres, être un homme à tout faire auprès des professionnels, puis lorsque ceux—ci partiront, il faudra prendre la relève pour tous les travaux intérieurs.

     Mais, vers le mois de juillet. rien ne va plus, la caisse est vide. les dettes sont lourdes, l'entrepreneur freine des quatre fers, c'est l'arrêt de ce bel élan. Ce serait l‘arrêt total si M. Giorgi alors chef du Centre de distribution de Calais n’était appelé à la rescousse.

    Celui-ci inspecte le chantier et décide coûte que coûte de ne pas l‘interrompre.

     Le 15 mai 1954 a lieu l'inauguration. Après les discours des officiels, tous lèvent leur verre à la santé des bâtisseurs M. Boucher se souvient bien de l‘ambiance de ce samedi. Les constructeurs ont fait cuire des frites, ont bu peut—être un peu trop et chanté jusque tard le soir, mais ce n‘est pas tous les jours que l‘on peut faire la fête.

    « Quartier du Petit Courgain et Saint-PierreChapitre 2:Témoignages des habitants »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :